Conférences du Dr Paddy Ladd « Comprendre la culture sourde : à la recherche du Deafhood » et « Pédagogies sourdes : le curriculum non reconnu » – EHESS, février 2017

Dans le cadre des divers séminaires organisés à l’EHESS, certains en partenariat avec l’université Jean Jaurès de Toulouse (« Surdité et langue des signes: analyseurs politiques, philosophiques et sociolinguistiques » qui a fêté ses 10 ans ; « Langue des signes et pratiques artistiques » qui court sur sa 2e année en partenariat avec l’université Jean Jaurès de Toulouse ; « Les Deaf Studies en question » organisé à l’EHESS au second semestre 2016-2017) et avec la participation du Programme Handicaps et Sociétés, le Dr Paddy Ladd a été invité à Paris pour donner une série de conférences et de rencontres.

Salle comble et acclamations du public pour accueillir le Dr Paddy Ladd

Paddy Ladd, né en 1952, est un activiste britannique multi-facettes au sein des communautés sourdes et en faveur des langues des signes, dont la  BSL (British Sign Language). Après avoir rejoint la communauté sourde vers l’âge de 20 ans, il étend son activité dans de multiples directions, professionnelles, associatives aussi bien qu’universitaires. Entre autres, il devient le premier présentateur du programme « See Hear » à la BBC dans les années 1980. En 1992, il est le premier non-américain à occuper la chaire en Deaf Studies à l’université de Gallaudet. Il soutient son doctorat en Deaf Culture à l’Université de Bristol, où il coordonne ensuite des programmes d’enseignement au sein du CDS (Center for Deaf Studies, qui est désormais fermé depuis 2013).

Les travaux de Paddy Ladd sont connus aussi bien dans le monde académique qu’au sein des communautés sourdes en particulier à la suite de la publication de son doctorat sous la forme d’un ouvrage de plus de 700 pages : Understanding Deaf Culture: In Search of Deafhood, Clevedon, Multilingual Matters, 2003. Comme il le soulignera au cours d’une de ses conférences, le Deafhood s’avèrera un concept voyageur, faisant l’objet de circulations transnationales et d’appropriations de la part de communautés sourdes de divers pays (voire même se trouvant décliné en objets dérivés tels qu’affiches, tatouages,etc.). Il est néanmoins peu connu en France, où les travaux de Paddy Ladd n’ont pour l’instant fait l’objet d’aucune traduction.

La modératrice Marie-Thérèse L’Huillier (CNRS) et Paddy Ladd

Cette série de rencontres était dès lors l’occasion d’ouvrir un espace à Paddy Ladd, familier des études sourdes telles qu’elles se font au Royaume-Uni, pour lui permettre de présenter ses travaux devant un public de plus d’une centaine de personnes.

Le lundi 6 février 2017, il a ainsi délivré une conférence sur le sujet du Deafhood durant 3h dans un amphithéâtre de l’EHESS plein à craquer, et dont l’accessibilité à tous quelle(s) que soi(en)t leur(s) langue(s) était rendue possible par un dispositif multiple d’interprètes LSI-LSF, LSF-fr et vélotypie. Et le lendemain, mardi 7 février, une nouvelle conférence de 3h lui a permis de développer les recherches qu’il effectue pour son prochain ouvrage portant sur les pédagogies sourdes.

Voici, en téléchargement libre, les transcriptions écrites et retravaillées à partir de la vélotypie :

Conférence du 6 février sur le Deafhood :
Transcription P. Ladd EHESS 6 février Deafhood

Conférence du 7 février sur les pédagogies sourdes :
Transcription P. Ladd EHESS 7 février 2017 Pédagogies sourdes


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *