Membres du collectif

[Biographies à venir]

Andrea Benvenuto

Yann Cantin

Julie Chateauvert

Barbara Fougère est doctorante en cinéma à l’université Paris 1 la Sorbonne. Elle travaille sur le thème de la surdité au cinéma sous la supervision de José Moure. Elle s’intéresse aux différentes représentations des sourds à l’écran mais également à la manière dont la surdité re-configure le vocabulaire cinématographique; ainsi qu’aux contextes de production de films en langue des signes. Elle s’appuie sur les deaf et visual studies afin de repenser l’analyse cinématographique en ne prenant pas la surdité comme objet d’étude mais plutôt comme outil de recherche.

Angelo Frémeaux

Mike Gulliver

Alexis Karakostas

Ruth Kitchen

Marie-Thérèse L’Huillier

Olivier Schétrit

Pierre Schmitt étudie les pratiques artistiques en langue des signes. De l’anthropologie linguistique aux Performance Studies, sa démarche se base sur l’ethnographie, l’observation de terrain. Il explore les relations entre sourds et entendants, entre langues des signes et langues vocales, dans les milieux artistiques, en s’intéressant de manière complémentaire aux processus de création, aux œuvres et aux contextes de réceptions.

Soline Vennetier, actuellement élève en 4e année à l’ENS Ulm, qu’elle a intégré en Lettres Modernes avant de se diriger vers une formation en Histoire. Elle est également titulaire d’un Master recherche en Sciences sociales (mention Histoire et civilisations) de l’EHESS depuis juin 2016. Après un mémoire de recherche dirigé par A. Benvenuto et portant sur l’histoire des pratiques et représentations de l’implant cochléaire en France des années 1970 à nos jours, ses recherches s’attachent à l’analyse de l’histoire contemporaine des relations entre les sourds et les divers milieux médicaux. Elle porte également un intérêt particulier à la question de l’implication du chercheur et à la relation entre les études académiques et la communauté sourde.